Amis réparateurs nous avons besoins de vous pour aider les particuliers à réparer leurs objets du quotidien, n’hésitez pas à vous inscrire c’est gratuit !
Actualités > exterieur
Actubien-êtredigitalexterieurhigh-techimmobilierloisirsmaisonmusiquetransporttravaux
 

Le continent de plastique, existe-t-il vraiment ?

Le continent de plastique représente une découverte que l'humanité n'aurait pas pu penser voir un jour. Avec les 1800 milliards de déchets plastiques qui se déversent dans nos océans, l'apparition d'un nouveau continent est un fait probable. Découvert en 1997, le continent de plastique se situe entre la Californie et Hawaï selon les informations reçues du capitaine Charles Moore. Portant le nom de septième continent, il se compose généralement de décharges de plastique flottant, notamment des emballages. Mais, de quoi s'agit-il exactement ? Comment ce continent de plastique s'est-il formé ?

Le 7e continent, un tourbillon de déchets

Le nouveau continent de plastique est défini comme une grande plaque de déchets se trouvant dans la partie nord du Pacifique. D'après les recherches effectuées, les microdéchets qui forment ce continent proviennent d'un phénomène de dégradation de plastique apparu durant 30 à 40 ans. Vous pouvez retrouver les différents déchets comme les bouteilles, les briquets, le tissu en nylon et les sacs en plastique. La majorité des déchets proviennent des emballages que nous utilisons au quotidien.

Vous ne savez sans doute pas, mais la plupart des rivières et des fleuves vont se déverser dans les océans. 86 % des déchets présents dans les océans sont ceux issus des cours d'eau asiatiques, plus précisément la Chine, l'Inde et l'Indonésie. Les sachets en plastiques flottent en surface de l'eau, puis entraînés par le courant marin et le vent afin de former un tourbillon de déchets. Année par année, ces déchets non biodégradables forment une immense surface de plus de 3,5 millions de Km2 étalés sur l'ensemble de l'océan pacifique. Ce chiffre devrait préoccuper les habitants de la planète puisque cette surface fait 6 fois la France et 1/3 de l'Europe.

L'impact des déchets pour le milieu marin

Semblable à une soupe de plastique, le 7e continent est une décharge de déchets principalement formée par des bouteilles et les filets de pêche. Résultat de la fragmentation des plastiques, il provoque une véritable pollution pour les océans. Favorisée par les phénomènes naturels, la formation du continent de plastique engendre un véritable désastre pour les milieux marins. Les tortues, les poissons, les mammifères marins et les plantes aquatiques sont touchés par les effets des plastiques. Les animaux ne peuvent plus circuler normalement à cause des filets de pêche qui les emprisonnent. À part les animaux vivants en mer, les oiseaux sont aussi infectés, car ils se nourrissent des déchets. Ils courent le risque d'ingestion sous peine de confondre la nourriture avec le plancton. Une fois entré dans l'organisme des oiseaux, cet élément impacte le système digestif et étouffe l'animal.

Le développement de ces déchets signe un préjudice pour la chaîne alimentaire. En effet, les substances toxiques contenues dans les déchets en plastiques représentent des sources de pollution importantes. Selon les analyses effectuées par les scientifiques, les détritus sont favorables à l'épanouissement de l'espèce d'araignée d'eau. Cette dernière est une menace pour l'écosystème marin.

Que provoque l'ingestion des déchets ?

Selon les études menées par l'ONG Greenpeace, il y aurait plus de 267 espèces marines touchées par les déchets du continent de plastique. Si nous parlons de la répartition du pourcentage, environ 86 % sont des espèces de tortues, 44 % des mammifères marins et enfin 44 % des oiseaux. D'après le ministère de l'Environnement, 94 % des oiseaux qui survolent la mer du Nord se nourrissent des déchets qui s'y trouvent. Pourtant, la forte concentration de plastique et d'emballage s'accompagne par une pollution chimique de phtalates, de PCB et de bisphénols.

Environ 8 millions de tonnes de déchets en plastiques seraient déversées dans les mers des quatre recoins du monde. Si nous nous référençons sur ce chiffre, c'est l'équivalent d'un camion-poubelle qui vient déverser des ordures dans l'océan par minute. Si nous continuons à ce rythme, nous allons polluer davantage notre organisme. D'ici 2050, le volume de déchets en plastique enregistré sera de 150 millions de tonnes.

Les observations faites sur le continent de plastique

Bien que l'océan Pacifique Nord enregistre une grosse quantité de déchets, il ne faut pas négliger les autres zones. Effectivement, il existe aux alentours de 5 grandes poubelles, mais le Pacifique reste la plus importante concentration de déchets, d'où l'appellation continent de plastique. Des chercheurs ont fait des observations dans ces différentes zones pour témoigner de la pollution qui continue de s'étendre à chaque instant.

Même si le fléau est déjà visible à l'œil nu, il existe un vrai problème à ne pas négliger. C'est au moment où les observateurs se sont rendus directement sur place pour voir l'ampleur des dégâts. À ce moment, ils ont plongé leurs bras dans l'eau pour récupérer des échantillons à analyser. Il s'agit d'un évènement qui a marqué l'expédition, car les chercheurs ont dû utiliser des pinces à épiler pour pouvoir retirer les morceaux de plastiques qui se sont incrustés sur leurs peaux. Les scientifiques ont donc déduit le principal souci de ce continent de plastique si une baleine venait à avaler ces morceaux de déchets.

Opter pour la réparation d'objets

En général, nous avons tendance à remplacer les objets lorsqu'ils présentent des signes de défaillance ou en cas de panne. Pourtant, la réparation est une solution à laquelle nous pouvons choisir pour éviter la déperdition de déchets dans l'océan. Si vous faites la réparation d'ordinateurs, vous avez la possibilité de réduire considérablement le rejet d'objets en plastique dans l'océan. De cette manière, vous contribuez à la politique de lutte contre la propagation de la soupe de plastique dans les autres zones océaniques.



Pour votre sécurité, si vous avez un objet à faire réparer, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel de la réparation
A propos
Annuaire gratuit pour faire réparer ses objets.
Conditions générales d'utilisation (CGU)
Protection des données
Gestion des cookies
Contactez-nous
Améliorer mon référencement naturel
Notre Blog

Le site JeSuisReparateur n'a pas pour vocation de transmettre des conseils liés à la réparation des objets mais de vous aider à trouver des réparateurs à proximité de chez vous. Si vous n'avez pas l'habitude de procéder vous-même à des opérations de réparation, nous vous incitons à prendre contact avec une personne habilitée pour le faire afin de ne pas vous mettre en danger. Certaines manipulations d’outils peuvent être dangereuses et nécessitent l’expérience d’un professionnel de la réparation.
 Déposer une annonce